Thème 1 - archéologie de l'espace urbain
 
 
Responsables :
 
    Brigitte Boissavit-Camus, brigitte.boissavit-camus@u-paris10.fr
    Quitterie Cazes, quitterie.cazes@9online.fr
    Dorothée Derieux, dorothee.derieux@culture.gouv.fr
    Jean-Jacques Schwien, schwien.jean-jacques@wanadoo.fr 
 
    Malgré les crises ou déprises économiques, on constate que l’archéologie préventive n’a pas ralenti son rythme durant ces vingt dernières années. Se poursuit ainsi une activité archéologique importante en milieu urbain même si les noyaux urbains anciens paraissent moins concernés que les périphéries par l’activité de terrain. Relativisant cette réalité, quelques grands chantiers se poursuivent, les Universités et les organismes de recherche en ouvrant des postes aux archéologues médiévistes engendrent, eux aussi, une dynamique de travaux souvent désormais pluridisciplinaires, enfin, petit à petit, des publications d’opérations parfois relativement anciennes arrivent à terme. Ainsi pouvons-nous constater que la réflexion sur la ville dans la perspective d’une archéologie urbaine, perspective militante dans les années ‘70 et ’80, n’a pas totalement disparu sous la multiplication des opérations ; peut-être est-elle simplement devenue moins lisible et moins directement exploitable.
    Au vu des publications, congrès et autres programmes, dominent ou émergent certaines préoccupations, parfois traditionnelles, parfois plus novatrices. Les sous thèmes que nous proposons reflètent ces préoccupations actuelles, et il s’agit de les confronter à l’occasion de ce congrès. Pour appréhender la recherche archéologique médiévale, il faut, toutefois, aussi considérer la pratique actuelle même de l’archéologie. Elle n’est pas seulement objet de programme : elle produit de fait un enrichissement des informations au cas par cas et une progression des connaissances dans des domaines très divers. Aussi, les sous thèmes listés ci-dessous reflètent-ils, en premier lieu, des approches que nous souhaiterions privilégier, mais ne sont en aucun cas limitatifs.
 
Session 1 : Analyse spatiale et historique de l’espace urbain
    Un premier sous thème ressortit à l’analyse spatiale et historique de l’espace urbain, tant dans son développement général que dans ses articulations. Les propositions répondant aux questions suivantes seront les bienvenues.
- Les rythmes de la sédimentation urbaine
- Les espaces naturels dans la ville
- La banlieue et les frontières de la ville
- Les lotissements urbains et leur devenir dans le tissu urbain
- L’appropriation des réseaux viaires et des espaces publics par les institutions ou les personnes
- Incendies, inondations et tremblements de terre : une archéologie urbaine de l’événement
Session 2 : Structures urbaines et relations sociales
    Un deuxième sous thème concerne des questions relatives aux structures urbaines et aux relations sociales qui s’exercent ou sont présentes en ville. Bien qu’issues d’un questionnement désormais traditionnel, la relation plus prégnante à l’espace urbain et la poursuite des travaux interdisciplinaires entraînent le renouvellement de ces approches. Les propositions répondant aux questions suivantes seront les bienvenues.
- Pôles de pouvoir et dynamiques urbaines
- Les ordres religieux : aménagement ou fossilisation de l’espace urbain ?
- Les morts et l’espace urbain
- Les fonctions économiques et l’aménagement urbain
- La collectivité gérée ? (Traitement des déchets, réfection des voies, approvisionnement en eau et égouts …)
- Les habitations et les manières d’habiter en ville
- Ecuries, greniers et hangars en bois ou les annexes de la vie quotidienne
 
Session 3 : Méthodes d’investigations, conservation et exploitation des données archéologiques
    Le troisième sous thème ressortit à une préoccupation plus théorique sur les méthodes d’investigation, de conservation et d’exploitation des données archéologiques. Renouant avec une réflexion forte des années 1970 et 1980 et rejoignant ainsi un mouvement présent dans d’autres disciplines, la réflexion paraît à nouveau s’orienter vers une approche plus épistémologique. Parmi les questions d’actualité, on retiendra notamment
- La définition archéologique de la ville médiévale
- Des bases de données aux modélisations
- Prospecter la ville
- Conservation et mise en valeur des vestiges archéologiques : aménagement ou fossilisation de l’espace urbain ?